Résumé de la 1ère semaine de grève

De la débrouillardise des futur-e-s professionnel-le-s de l’information: un bilan positif pour la première semaine de grève à l’EBSI!

Par le Comité Grève de l’AEEEBSI

Affiche: Dewey belong together

Figure 1 : L’une des affiches les plus populaires sur la ligne de piquetage

Le comité de grève de l’AEEEBSI a été créé à la suite de l’Assemblée générale du 12 mars 2015. Dans les jours précédant le début de la grève, plusieurs personnes ont été très actives pour organiser les différents aspects de la grève. Le comité grève s’est réuni officiellement le 23 mars sur l’heure du dîner. Une vingtaine de personnes provenant de la maîtrise et du certificat en archivistique se sont impliquées. Les communications du comité se font principalement de façon virtuelle, que ce soit au moyen d’une liste de diffusion ou du groupe Facebook.

Le piquetage a été organisé à partir d’un document Google Sheet répertoriant les différentes plages horaires de cours. Les étudiantes et les étudiants qui le désiraient pouvaient signifier leur présence selon leurs disponibilités et évaluer les besoins jour après jour.

Afin de rassembler toutes les informations sur les évènements de la grève, tant au niveau local (AG, réunions, discussions, suggestions d’activités étudiantes à l’UdeM) qu’au niveau national (grandes manifestations et manifactions à Montréal), des membres du comité ont mis sur pied un Almanach de la grève à l’EBSI. Ce document contient également les heures de piquetage et les cours associés.

Trois tracts ont été produits: « Questions et réponses sur la grève à l’AEEEBSI », « Les conséquences de l’austérité pour l’EBSI et les milieux documentaires » et « AEEEBSI en grève ». Ceux-ci sont distribués librement au Café Melvil et lors du piquetage. À l’interne, un intranet en infonuagique a été mis sur pied pour recenser les productions des membres du comité grève et faciliter la circulation de l’information au sein du comité. Il va sans dire que le travail de terrain pour dénombrer les conséquences de l’austérité sur les milieux documentaires n’est pas terminé. D’autres coupes importantes sont à prévoir dans les organisations publiques et parapubliques. Nos documents d’information sont donc appelés à évoluer et se bonifier au fil des semaines.

Tracts

Figure 2 : « Les conséquences de l’austérité pour l’EBSI et les milieux documentaires »

Pour l’instant, la grève a été respectée par l’ensemble des membres de l’AEEEBSI. Personne n’a été témoin de tensions sur la ligne de piquetage. La nouvelle convention collective des professeur-e-s leur permet dorénavant d’être les seul-e-s à juger si les conditions pédagogiques sont réunies pour donner leurs cours. Pour la levée des cours à l’EBSI, cet élément fait toute la différence.

Bien que la participation au piquetage soit suffisante pour que les professeur-e-s décident de ne pas donner leur cours, il semble qu’un noyau de piqueteurs et de piqueteuses se soit formé, entraînant conséquemment un sentiment d’épuisement au sein du comité grève. Un plus grand engagement des personnes favorables à la grève serait apprécié. Ainsi, le plus grand défi auquel le comité devra faire face dans les prochains jours est l’élargissement de sa base et la conscientisation des sympathisant-e-s envers la fatigue que peuvent accumuler les membres les plus actifs sur la ligne de piquetage.

Deux périodes de discussion (assemblées populaires) ont été prévues afin que tous les membres de l’AEEEBSI puissent se faire une idée sur la grève et les revendications étudiantes contre les mesures d’austérité. Afin de réunir le plus d’étudiantes et d’étudiants possibles, une rencontre aura lieu le mercredi 1er avril à 13h au B-4275 et une autre le même jour à 19h au B-3215.

L’assemblée générale de reconduction, pour sa part, aura lieu le mardi 7 avril à compter de 12h30 au B-2285.

Affiche: diagramme de Venn solidarité et société

Figure 3 : Une autre œuvre du comité grève

Ce contenu a été publié dans Nouvelles de l'AEEEBSI. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.