L’AEEEBSI rejette l’offre du 5 mai et reconduit la grève

L’AEEEBSI rejette l’offre du 5 mai: 

Que l’AEEEBSI rejette cette offre odieuse qui ne fait que confirmer la vision marchande de l’éducation post-secondaire de ce gouvernement et n’aide en rien ni à contrer l’endettement étudiant ni à l’amélioration de la gestion de nos institutions universitaires;

Que l’AEEEBSI exige du gouvernement qu’il justifie la hausse des frais de scolarité s’il veut continuer à la défendre coûte que coûte;

Que l’AEEEBSI réitère l’importance d’un moratoire d’au moins 5 ans  sur les frais de scolarité ainsi que la tenue d’état généraux tel qu’adopté préalablement en assemblée; 

Que l’AEEEBSI considère que ces modifications à l’offre initiale permettraient une sortie de crise et favoriseraient le retour en classe.

Que les associations étudiantes maintiennent le droit de manifester en tout temps. 

L’AEEEBSI reconduit la grève: 

Attendu que l’offre du gouvernement ne correspond aucunement aux revendications que l’AEEEBSI a mises de l’avant dans le présent conflit, à savoir l’annulation de la hausse des frais de scolarité, un moratoire sur les hausses et la tenue d’états généraux, le refus du RPR ainsi que de l’ingérence du privé dans les affaires universitaires (notamment à travers la mise en place de commisions “indépendantes”).
Attendu que cette offre a été rejetée.
Considérant l’attitude du gouvernement qui continue coûte que coûte à faire preuve d’arrogance et qui répond encore et toujours à coups de matraques et de gaz.
Considérant la mauvaise foi dont a fait preuve la partie gouvernementale lors des négociations, et les tentatives de manoeuvres malhonnêtes de sa part sur la version finale de l’offre.
Considérant le fait que ce même gouvernement commence cependant à montrer des signes de fléchissement, notamment à travers des signes de panique, de cafouillage et de précipitation.
Attendu que notre rapport de force le plus efficace a toujours été et continue d’être la grève générale illimitée pour faire reculer le gouvernement.

Que l’AEEEBSI poursuive la grève générale illimitée et appelle à la mobilisation massive dans le but de maintenir le rapport de force face au gouvernement.

Que ladite grève se poursuive jusqu’à la prochaine assemblée générale de reconduction et suivant les mêmes modalités que les dernières semaines.

Qu’un avis de convocation soit diffusé dans les trois jours ouvrables suivant une offre portant directement sur la hausse des frais de scolarité et non sur les seuls frais institutionnels.

Qu’un avis de convocation soit également diffusé dans les trois jours ouvrables suivant un moratoire sur la hausse, incluant un moratoire de facto suite au déclenchement d’élections provinciales.

Qu’un avis de convocation soit également diffusé dans les trois jours ouvrables si le nombre d’étudiants en grève passe sous le seuil de 100 000 au niveau national, ou sous le seuil de 5000 à l’Université de Montréal.

Qu’une assemblée générale extraordinaire soit tenue à chaque semaine afin de maintenir le dialogue entre les membres de l’AEEEBSI.
Ce contenu a été publié dans Nouvelles de l'AEEEBSI. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.